Cabaret Durable

baSiQue, SimPLe, VoiLà LeS baSeS

C’est le socle du projet. Le Cabaret est vert depuis le début. Le moteur de la création du festival, son ADN ! Et loin de nous l’idée de « greenwasher » l’événement. Ici, on ne parle pas seulement d’écologie. Le sujet est global. Écologique, économique, sociologique. La musique est la vitrine de ce « bien vivre ensemble » qui va beaucoup plus loin que d’assister à d’excellents concerts.

+ DURABLE JUSQU’À LA MOELLE

Le développement durable, c’est pas juste un concept à la mode. C’est l’affaire de tous, et c’est l’âme du Cabaret Vert. Le festival ne se serait jamais monté sans l’envie des organisateurs de sensibiliser le public à ces problématiques.

Le Cabaret est un tout. On la joue durable dans tous les compartiments du festival… La musique, le cinoche, la BD, les spectacles, la nourriture, la boisson, l’accueil, les intervenants. On essaie être cohérent.

On parle d’écologie bien sûr, de biodiversité, de gestion des déchets, d’énergie, mais aussi de lien social, de consommation responsable, de circuits courts, de la vie d’un territoire, d’entrepreneuriat social, de solidarité…

Parce que le développement durable, c’est une question de vivre ensemble. Cette année, tous les intervenants, les prestataires, les partenaires, les bénévoles du festival ont signé les Engagements du Cabaret durable, avec des objectifs à long terme et d’autres à atteindre dès cette année. Un véritable engagement concret, chiffrable, réel. Histoire que cet idéal ne soit pas que des mots jetés en l’air. On dit, on fait. Qu’est-ce qu’on construit ? Qu’est-ce qu’on va laisser ? Qu’est-ce qu’on peut apprendre les uns des autres ? Et comme en Ardennes on a du savoir-vivre, on se nourrit de tout ça sans se prendre la tête, et sans jouer les naïfs, en écoutant un bon concert et buvant une bonne bière, au vert.

+ 2019 > 2025 . LES ENGAGEMENTS DE L’ASSOCIATION FLaP POUR UN CABARET VERT DURABLE ET SOLIDAIRE

Créé en 2003, l’association FLaP a pour objet la promotion et le développement des Ardennes par l’organisation d’événements culturels. Structure indépendante et non lucrative, l’association FLaP organise le festival Le Cabaret Vert à Charleville-Mézières depuis 2005. Respectueux de son environnement écologique, économique et social, le Cabaret Vert est guidé par des principes de développement durable et de solidarité. Le festival s’engage à tout mettre en œuvre dans la limite de ses moyens financiers, technologiques et humains pour atteindre les objectifs ci-dessous et pour lesquels l’organisation est en responsabilité sur l’ensemble des phases de montage, d’exploitation et de démontage de l’événement.

Ces objectifs sont un appel à l’action de toutes les parties prenantes du festival (bénévoles, salariés, prestataires, partenaires et public) du festival en vue de promouvoir la durabilité de son territoire tout en protégeant la planète. Cette mobilisation doit s’accompagner de stratégies collectives parvenant à concilier prospérité économique, besoins sociaux (santé, éducation, protection sociales, possibilité d’emploi…) tout en luttant contre le réchauffement climatique et en protégeant l’environnement.

Le festival s’engage à mesurer et assurer un suivi de ces objectifs à l’aide d’indicateurs (relevés, enquêtes, bilans partagés, pesées…) et fournir un bilan annuel de son programme d’actions. Ces bilans permettront à l’organisation du festival de réviser le cas échéant avec l’ensemble des parties prenantes les objectifs et indicateurs retenus.

+ NOS OBJECTIFS

1- PARTICIPER AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE DU TERRITOIRE
2- PROPOSER UNE RESTAURATION DURABLE ET SAINE
3- ENCOURAGER LA MOBILITÉ DOUCE
4- RÉUTILISER, RÉDUIRE ET RECYCLER LES DÉCHETS
5- MAINTENIR LA BIODIVERSITÉ & PRÉSERVER LES RESSOURCES
6- MAÎTRISER LA CONSOMMATION D’ÉNERGIE
7- DÉVELOPPER L’ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP
8- MOBILISER & SENSIBILISER
9- RENFORCER L’UTILITÉ SOCIALE DE L’ÉVÉNEMENT
10- LUTTER CONTRE TOUTES LES FORMES DE DISCRIMINATIONS
11- SOUTENIR LA DIVERSITÉ CULTURELLE
12- COOPÉRER & ÉCHANGER LES BONNES PRATIQUES

+ LE CABARET DURABLE EN 5 ACTIONS CONCRÈTES
1. CAP SUR LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

Un festival, c’est beaucoup d’énergie dépensée. Le Cabaret Vert essaie de trouver des alternatives pour minimiser son empreinte écologique. Afin de maîtriser sa consommation d’énergie et de limiter son impact environnemental, le festival a pour objectif de s’approvisionner à 50% en énergie renouvelable d’ici 2025. Et c’est en bonne voie: cette année, le festival s’est mis en cheville avec Enercoop pour le développement d’un plan énergétique plus écologique, économique et social. Enercoop est une coopérative qui met en relation les petits producteurs d’énergie renouvelable (éolien ou photovoltaïque) et les particuliers. En l’occurrence, le particulier sur le festival, c’est le festival. Tous les compteurs provisoires mis en place dans le cadre du festival seront approvisionnés entièrement par Enercoop. D’après les deux éditions précédentes, cela correspond à environ 22 000 kWh, soit la consommation annuelle d’une maison de 150m2 qui se chauffe à l’électricité. >>> lire l’interview de Julie Bénégui, chargée des relations presse et de l’événementiel pour Enercoop.

2. LE CABARET POUR TOUS

En 2019, pour que la fête puisse être vécue par tout le monde, le Cabaret Vert a lancé un grand audit sur l’accessibilité pendant le festival avec Malakoff Médéric Humanis. Histoire de ne laisser personne sur le côté et en étant vraiment attentif à tous les handicaps : auditifs, visuels, moteurs… Un point accueil dédié, une équipe d’accompagnants spécialement formée, des boucles magnétiques sur les 4 scènes pour les malentendants… Des actions qui renforcent l’accueil du public déjà existant : prise en charge des personnes à mobilité réduite par nos équipes dès leur arrivée, un confort approprié selon leur handicap (plateformes spéciales pour les concerts, comptoirs adaptés sur l’intégralité des stands, etc.). Welcome everybody !

3. LE BAYARD, MONNAIE 100% ARDENNAISE

A l’heure de la dématérialisation, le Cabaret Vert fait le choix du tangible. 100% ardennaise, produite pas une entreprise locale, la monnaie du festival s’inscrit dans une démarche durable et locale. En aluminium, métal indéfiniment réutilisable, nos Bayards sont éminemment durables et s’inscrivent dans un savoir-faire local lié au passé industriel des Ardennes, la métallurgie.

4. Nouveau ! Les hôtels à insectes

Adopte un arbre, la suite !
Ce n’est pas parce que des milliers de festivaliers se rendent au festival qu’ils dégradent tout. Il y a un écosystème avec lequel le public fait de la colocation, et auquel il laisse les clefs en partant. Le Cabaret Vert favorise la biodiversité sur son site. Cette année, en plus de tout le dispositif mis en place, des hôtels à insectes sont installés sur les lieux du festival. De quoi les mettre à l’abri le temps de la fête ou les inciter à revenir. Faut bien partager, ils sont déjà assez cool de nous accueillir chez eux.

5. Nouveau ! Adopte un festivalier

Au Cabaret Vert, on ne fait pas qu’écouter de la musique ! On se rencontre, on échange, on discute, on boit un verre ensemble, on philosophe, on partage, bref on fait preuve de convivialité à l’ardennaise ! Pour faire suite au projet Adopte un Arbre, nous lançons cette année « Adopte un Festivalier». Suivant l’exemple de nos amis du Hellfest, nous proposons un service en ligne d’hébergement chez l’habitant.   Que vous soyez un habitant désireux de partager l’art de vivre à l’ardennaise, ou que vous soyez un festivalier aventurier dans l’âme et prêt à découvrir les us et coutumes du peuple sanglichon, Adopte un Festivalier est l’outil qui vous faut !

Qu’est-ce que c’est  ?
Adopte un Festivalier est une plateforme web de mise en relation entre un habitant local et un festivalier. Le but est de fournir une nouvelle forme d’hébergement touristique et complémentaire aux offres déjà présentes (il n’est pas rare que les hôtels soient complets durant la période du festival…) basé sur l’échange et la découverte de notre territoire ardennais. L’habitant a le choix de mettre à disposition une chambre et/ou un espace de camping et jouera un rôle d’ambassadeur du Cabaret Vert et des Ardennes auprès du festivalier.

Un ambassadeur vous dites  ?
Recevoir un festivalier va au-delà d’une simple location. En mettant à disposition votre habitation, vous devenez un véritable acteur du Cabaret Vert. Votre rôle est d’accompagner et de guider le festivalier durant son séjour dans les Ardennes et de lui faire découvrir les valeurs et la culture de la région. Le plaisir de recevoir doit être votre principal leitmotiv.

Pourquoi loger chez l’habitant  ?
La rencontre, la découverte, le partage, la proximité, la tranquillité… Toutes les raisons sont bonnes pour loger chez l’habitant ! Solution abordable, plus calme et plus confortable que le camping, se faire ‘’adopter’’ vous permettra d’avoir votre propre espace de vie tout en ayant des moments d’échanges avec des autochtones connaissant les lieux et prêts à vous guider dans votre périple ardennais.

Comment ça marche  ?
Un habitant poste ici une annonce, en renseignant le nombre de chambres ou d’emplacements de camping disponibles chez lui ; un festivalier s’inscrit sur le site, consulte les annonces et choisit celle de ses rêves. Puis un coup de téléphone et le festivalier est adopté ! Les équipes du festival accompagnent ensuite l’habitant (avec des rencontres, un kit de bienvenue etc.) afin qu’il puisse à son tour accueillir et guider au mieux ses petits festivaliers. Une petite participation financière est tout de même demandée à chaque festivalier afin de contribuer aux frais d’hébergement et d’accueil. Les tarifs seront fixes : 5 euros la nuit par personne/nuit  pour un campeur; 10 euros la nuit par personne/nuit pour une chambre.

Alors, prêt.e à tenter l’aventure, prêt.e à se lancer dans l’adoption d’un festivalier ?>>> http://hebergementchezlhabitant.cabaretvert.com <<<

+ L'Idéal, le think tank du Cabaret Vert
Salut, comment on fait pour changer le monde ?

Au Cabaret Vert, on se dit que, puisque le monde marche, il pourrait très bien tourner, et tourner rond même… Cette phrase puisée dans l’œuvre de notre cher Arthur Rimbaud semble trouver un écho chez les grands de ce monde puisque, heureux hasard du calendrier, la France est pays d’hôte du G7 durant cette 15ème édition du Cabaret Vert. Organisé à Biarritz, ce grand rassemblement des principales puissances mondiales (l’Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France, l’Italie, le Japon, et le Royaume-Uni) et organisations (FMI, ONU, OCDE) sera placé sous le signe de l’éco-responsabilité et de la lutte contre les inégalités dans le monde.
Un programme IDeal en somme ….
Toujours à l’affût des grands rendez-vous, et avec une once d’espièglerie, le Cabaret Vert et son Think Tank l’IDeal ne pouvaient évidemment pas passer à côté de cet événement. Alors comme nous étions dans l’incapacité de nous déplacer à Biarritz et que personne n’a jugé bon de nous convier à cette kermesse altermondialiste, c’est le monde qui viendra à Charleville-Mézières avec un programme IDeal labelisé G08 !
Durant 4 jours, les Ardennes accueilleront donc les représentants d’une société civile (associations, chercheurs, ONG, journalistes, citoyens …) pro active et engagée sur la voie de l’éco responsabilité, de la diversité et du changement. 4 jours de débats, d’ateliers, de rencontres, de témoignages, d’expositions. Pas de greenwashing, ni de promesses vite oubliées, mais un programme qui rassemble quelques grands témoins militants du changement et acteurs locaux qui agissent quotidiennement pour un territoire toujours plus équitable, durable et soutenable.

PROGRAMMATION À DÉCOUVRIR LE 22 MAI.
+ LE CABARET DURABLE EN QUELQUES CHIFFRES