Soutien au festival

Objectif en cours…

D’autres solutions pour soutenir Le Cabaret Vert

Vous pouvez transformer votre billet en don simplement en renonçant au remboursement dans son intégralité.

Il est également possible d’effectuer un don par chèque (à l’ordre « Association FLaP ») et de l’envoyer par courrier à nos bureaux, situés 10 avenue Louis Tirman 08000 Charleville-Mézières. Si vous souhaitez un reçu fiscal, joignez nous vos coordonnées (mail + téléphone).

NOTRE SITUATION

Que vous soyez ou pas en possession d’un billet, vous avez la possibilité de nous aider : un peu, beaucoup, passionnément, à la folie (ou pas du tout).

Nous avons besoin de votre soutien car notre modèle économique, basé majoritairement sur l’autofinancement, est mis en danger par l’annulation de l’édition 2020 du festival. Nous estimons actuellement à 950 000 euros les dépenses engagées pour cette année sur les 6,5 millions d’euros prévus initialement. La mise au chômage partiel de nos équipes, les subventions de l’Etat et des collectivités locales partenaires ne suffiront pas.

En clair : il nous manque aujourd’hui près de 400 000 € pour passer le cap de l’année 2020 et avoir ainsi la possibilité de vous retrouver en 2021.

Le 31 juillet s’est terminée la période de possibilité de remboursements suite à l’annulation de l’édition 2020. Les apports des festivaliers via cette procédure de « non-remboursement » s’élèvent à un montant de 125 000 euros. Ces dons précieux viennent s’ajouter aux autres sources de financement attendues par l’association. La dynamique d’ensemble est extrêmement positive. Merci à cette communauté incroyable qui nous soutient et nous porte. Mais la possibilité de faire face à une année déficitaire n’est pas écartée alors même que plusieurs demandes d’aides sont encore, logiquement, en cours de traitement. Par ailleurs, même si de nombreux partenaires privés nous ont déjà versé leur soutien, nombre de ceux qui souhaitent faire un don ne seront pas en mesure de le confirmer avant plusieurs semaines… voire plusieurs mois. En cause, l’absence de visibilité financière et nous éprouvons à leur égard une pensée solidaire.

Aussi, nous prendrons le temps, à l’automne, de faire le bilan complet et détaillé de notre situation. D’ici là, les dons sont encore possibles comme autant de précieux soutiens.