Restauration

Au Cabaret Vert, profitez d’une offre de restauration locale, de saison et diversifiée.

Deuxième poste d’émission de gaz à effet de serre après les transports, l’alimentation est un axe majeur de la stratégie bas carbone du Cabaret Vert. Une alimentation de qualité et équilibrée est aussi la clé pour être en bonne santé, en plus d’être un moment de plaisir et de convivialité sur le festival. C’est pourquoi sur le Cabaret Vert, tout est organisé pour que les festivaliers puissent profiter d’une alimentation locale, de saison et de qualité.

Notre charte de restauration durable

Le festival a mis en place une charte de restauration durable et contrôlée pour s’assurer que toutes ses parties prenantes soient alignées avec les valeurs du Cabaret Vert. Déclinée en 12 actions phares allant de la maitrise de l’eau et de l’énergie à la réduction des déchets en passant par la mobilité douce et la lutte contre le gaspillage, l’objectif est de proposer une restauration vraiment durable. L’équipe organisatrice travaille en dialogue permanent avec ses restaurateurs pour garantir le respect de la charte et être dans une démarche d’amélioration continue.

Lire notre charte de restauration durable

Une restauration durable en 12 actions

Quelques chiffres

28 stands de restauration

134 plats salés ou sucrés

42 plats salés sans viande ni poisson

100% de la vaisselle est compostable ou recyclable

Une alimentation locale et de saison

Grâce à sa charte et son dialogue avec ses restaurateurs, le festival peut garantir que 90% des produits proposés sur les stands proviennent de moins de 200km à la ronde.

En plus des enjeux climatiques, une alimentation locale permet de contribuer au développement économique du territoire, c’est pourquoi le festival favorise les restaurateurs ardennais. 70% des fournisseurs du festivals viennent du département.

D’où venaient nos fournisseurs en 2019 ?

Le festival met un point d’honneur à proposer des produits de saison et de qualité : les produits de saison ayant grandi dans leurs conditions naturelles, leur goût est souvent meilleur et ces produits sont moins émetteurs de CO2. La qualité permet de contribuer à la bonne santé des festivaliers, en plus du plaisir du goût.

L'offre de boisson du festival

Bien boire c’est important ! Les buvettes ne proposent aucune boisson sucrée issue de l’industrie agro-alimentaire. Ici la limonade artisanale et le pétillant de pomme règnent. La sélection d’une cinquantaine de bières proposées provient de brasseries artisanales des environs.

En partenariat avec l’agglomération Ardenne Métropole, deux bars à eau proposent de remplir gratuitement les gobelets et gourdes des festivaliers.

Une offre végétarienne étendue

L’ADEME (l’agence française de la transition écologique) estime qu’un plat avec du bœuf équivaut à 14 plats végétariens en termes d’émissions de CO2.
Pour diminuer son impact carbone, le festival étend à chaque édition sa proposition de plats végétariens : 30% des plats salés et sucrés sont sans viande.

>> Découvrez prochainement la carte complète des menus et boissons.

Le gaspillage alimentaire

Le festival propose à ses bénévoles et prestataires une cantine dans laquelle environ 18 000 plats sont servis durant la totalité de l’évènement (montage, exploitation et démontage). Dans une logique d’amélioration continue, le festival travaille chaque année à réduire le gaspillage alimentaire, en optimisant les portions et en améliorant la qualité des produits. De plus, le festival valorise ses déchets alimentaires : en 2019, 4,86 tonnes de biodéchets ont été valorisés en compost.

Le festival fait don des plats non consommés aux Restaurants du Cœur.

Pour sensibiliser au gaspillage du pain, le festival a l’intention d’installer un gâchimètre dans la cantine bénévole.