Rock’n’roll club.

Razorback, c’est la scène tranquillement nichée dans le Groin Groin, le bar à bières référence du festival. Un monde à part. Quand on dit « tranquillement », c’est une expression, parce que le Razorback n’a rien de tranquille.
Là on est aux States, entre un verre de Bourbon et une partie de poker. Ici ça suinte le rock indé de partout.
Quand on dit « partout », c’est partout dans le monde bien sûr. Ça gratte, ça braille, ça headbang. Le Razorback, c’est l’Arizona, le Titty Twister. Un club rock au milieu du festival.