Épisode 1 : Liège, oufti !

Le Cabaret Vert et Charleville ne sont pas des ovnis esseulés dans le coin. Des réseaux et des amitiés se forment forcément quand on a l’amour du travail bien fait, et des voisins de qualité.
Cette année, c’est avec Liège et Charleroi que s’est associé le Cabaret Vert en attendant de rassembler le reste de la famille. Des villes post-industrielles qui ont autant à nous apporter qu’à apprendre de nous, qui nous ressemblent un peu, et qui se bougent aussi pour proposer de vraies alternatives culturelles. C’est donc grâce aux activistes de ces deux cités qu’on retrouvera la crème musicale indé de Belgique sur le festival. Pendant trois soirées, on va vibrer au rythme de là-bas, qui est presque d’ici !
Pendant trois soirées, on va vibrer au rythme de là-bas, qui est presque d’ici !
Avec une vague rock en provenance de Liège, 3 groupes sur la scène Razorback avec Le Prince HarryCocaine Piss et It It Anita pour une Liège Noise Conspiracy.
Bonus : Elzo Durt, le fameux illustrateur créera des affiches sérigraphiées pour le festival.
Sélectionnés par le collectif artistique liégeois KuratedBy, qui pour l’occasion, nous livre un portrait goûtu et animé de la capitale de la Wallonie.

Un artiste qui décrit le mieux l’état d’esprit de Liège ?

Bouli Lanners, acteur aussi à l’aise dans des films d’auteurs que dans les blockbusters (Asterix par exemple) et réalisateur talentueux ayant été nommé pour le César du meilleur film étranger ou sélectionné pour la Quinzaine des réalisateurs à Cannes avec Eldorado, il n’en reste pas moins accessible, attaché à sa ville et aime dire haut et fort ce qu’il pense et se bat pour ses convictions.
Typiquement liégeois.

Votre quartier préféré ?

Outremeuse, quartier rebelle en plein coeur de la ville qui s’est auto-proclamé République Libre d’Outremeuse et où la fanfare républicaine peut jouer dans les rues toute l’année à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. Chaque vendredi matin, l’immense brocante de Saint-Pholien envahit le quartier de George Simenon et les Liégeois de tout âge s’y retrouvent pour chiner ou boire un verre.

Votre troquet préféré pour boire de bonnes mousses locales ?

Chez Rosa, Rue Fosse-aux-Raines. Vieux café italien où l’on aime parler foot, jouer aux cartes, boire une bière, une grappa ou simplement déguster son cappuccino au soleil sur les marches de l’église Saint-Nicolas.

 

Au Cabaret Vert, on a la cacasse à cul nu, la salade au lard, la croûte ardennaise… À Liège, vous pourriez nous faire saliver avec quoi ?

Le plat local est le Boulet Sauce Lapin. Cela consiste en de grosses boulettes de viande hachée (des boulets) accompagnée d’une sauce brune aigre douce à base de Sirop de Liège (composé de pommes et de poires) et parfois de bière. Il y a deux écoles : avec ou sans raisins mais dans tous les cas, ceux-ci se servent uniquement accompagné de frites et de mayonnaise ainsi que de salade (à la vinaigrette ou à la mayonnaise) et de compote de pommes.

Les artistes de Liège à surveiller de près en ce moment ?

En Rock, Cocaïne Piss et It It Anita sont les artistes locaux qui tournent le plus et ont même fait enregistrer leurs albums par des producteurs étrangers reconnus.
Deux vraies fiertés locales.

Votre meilleur spot pour voir des concerts ?

Sans nul doute le KulturA. qui est une salle de concert associative qui a été acquise par DynamoCoop, une Coopérative Immobilière à Finalité Sociale financée par plus de 400 liégeois. Celle-ci est partagée par une quarantaine d’associations et qui arrive à présenter toute l’année près de 200 concerts qui représentent toutes les contre-cultures.
L’esprit liégeois en plein !

Une expression typiquement liégeoise ?

Oufti, c’est un peu le Put***g marseillais.

Et pour finir, une selecta de morceaux pour découvrir la scène musicale liégeoise

Un grand merci à Alex Stevens de KuratedBy pour les conseils passionnés et les photos.

THE LIÈGE NOISE CONSPIRACY // samedi 24.08 // Razorback
LE PRINCE HARRY + COCAINE PISS + IT IT ANITA