FACE B – Du 19 août au 26 septembre

Le nouvel événement de l'été !

 

Pile Cabaret, Face… B.

Voilà des semaines qu’on carbure à l’utopie, à ce « lieu qui n’existe pas » et qui reste à inventer. Pourtant, en vrai, ce lieu, on l’a sous les yeux et sous les pieds, puisqu’on l’arpente depuis plusieurs années. La Macérienne. Dusty and rusty walls, comme on dit à Manchester. De l’indus pur sucre, plein de recoins secrets.

Ce bâtiment, nous avons décidé de l’ouvrir en partage pour 5 semaines. Parce que pousser les portes, coquetter les espaces, rouler des mécaniques avec nos chariots entre les bâtiments, aménager les scènes, les bars dans les recoins d’une salle des machines, monter les gradins sur un bout de la plaine, bref, construire, accueillir, sur un coup de tête, sur un coup de cœur, dans l’urgence et avec générosité, c’est un peu notre ADN. Cette année, on ne pouvait pas laisser la fête sur le carreau, fut-il de ciment.

Ce projet Face B c’est un peu l’exploration, ce côté du vinyle qu’on a moins pris le temps d’écouter.

La promesse est simple : partir joyeusement dans tous les sens…

Oreilles grandes ouvertes d’abord : plusieurs jours de concert avec une programmation si réjouissante qu’en écrivant ces lignes on frétille d’impatience de vous la révéler. Pas sûr que vous ayez la chance de voir autant de beau monde rassemblé ailleurs cet été.

Curieux des yeux ensuite avec la Bande-Dessinée : un week-end à sautiller de bulles en bulles et à dévorer des cases avec curiosités.

La nouveauté, c’est le toucher délicat des marionnettes. Offrir un relai au festival mondial, avec l’évidence de la camaraderie. Plus on est de fous… Comme on dit.

L’odeur et le goût avec bien évidemment, de belles et bonnes choses à boire et à manger. Ripaille, certes mais certifiée de qualité !

Sens sans conscience n’étant que ruine de l’âme ou à peu près, nous avons également mis sur pied un programme autour de l’écologie et de l’environnement. Des formats joyeux et participatifs pour imaginer avec vous ce foutu « monde d’après » qui nous sert d’horizon et comme lui, ne cesse de se défiler.

5 semaines, plusieurs temps forts, des dizaines de rendez-vous, on a visé haut. Que ne ferait-on pas pour convoquer l’énergie de la joie.

Entre la majesté en ruine de La Macérienne et les berges rêveuses de la Meuse, quel meilleur cadre pour se réinventer ?

Festival Face B. 19 août > 26 septembre. La Macérienne, Charleville-Mézières.

Contact :

Presse locale : Nicolas Humbertjean, promonico@yahoo.fr

Presse nationale : 2ème bureau, cabaretvert@2e-bureau.com